• LABEL QUALITE ICAR PERMIS

Label qualité

Un label qualité est un moyen d’information du public sur les propriétés et les qualités objective d’une entreprise.

Les labels et certifications sont attribués par un organisme public national qui vérifie, dans le cadre d’une procédure réglementaire basé sur un cahier des charges bien précis, que les critères sont satisfaits, dans un but d’intérêt général.

Les engagements Icar Permis

1.1 Evaluation de départ

L’ÉVALUATION

Avant de débuter la formation, vous réaliserez une évaluation de départ d’une durée de 60 minutes environ.

Cette évaluation permettra de :

  • évaluer votre niveau de départ
  • déterminer le nombre d’heures nécessaire avant votre présentation à l’examen
  • voir la pédagogie de l’auto-école

Suite à cette heure d’évaluation, l’enseignant de la conduite pourra estimer le nombre d’heures qui lui semblent nécessaires avant de vous présenter à l’examen du permis de conduire. Attention cependant, car il ne s’agit que d’une simple estimation, en aucun cas elle ne peut avoir une valeur contractuelle. En effet, il est impossible pour l’auto-école de savoir quelle sera votre progression au cours de la formation, et donc de connaître la date exacte de passage à l’examen. Vous ne devrez la considérer qu’à titre indicatif.

MOYENS ET COÛT

Les évaluations sont réalisées de deux manières, soit sur tablette avec un logiciel professionnel édité par la société ROUSSEAU, soit en voiture avec votre moniteur référent.

Selon le mode d’évaluation choisi, le coût sera différent :

Évaluation sur tablette = 10€

Évaluation en voiture = 40€

DÉROULEMENT DE L’ÉVALUATION

Évaluation en voiture

L’évaluation de déroulera sur un route fermée à la circulation ou avec un trafic quasi nul.

Elle s’appuie tout d’abord sur un questionnaire validant :

  • Votre expérience et vécu en tant qu’usager de la route
  • Vos motivations et attitudes à l’égard de l’apprentissage de la conduite
  • Votre connaissance du véhicule

S’en suivra une partie  »dynamique » durant laquelle le formateur vous expliquera et vous fera une démonstration de différentes tâches que vous devrez ensuite réaliser seul.

Installation au poste de conduite

Vous devrez vous installer au poste de conduite, le formateur évaluera alors votre connaissance de l’installation et du réglage des différents éléments.

Démarrage et arrêt

Hors circulation, le formateur vous expliquera et vous montrera comment démarrer et s’arrêter en sécurité. Vous devrez alors restituer 3 fois la compétence.

Manipulation du volant

Hors circulation, Le formateur conservant les commandes, vous devrez réaliser quelques exercices de manipulation du volant.

De ces 3 compétences, le formateur évaluera les points suivants :

  • Votre habileté
  • Votre compréhension des consignes et votre mémoire
  • votre regard et votre perception
  • votre émotivité et votre crispation

Évaluation informatisée

Mis en place par l’éditeur ROUSSEAU, d’après des études scientifiques, l’évaluation de départ informatique se base sur 20 exercices mettant en lumière 12 facultés nécessaire à l’apprentissage de la conduite et ainsi proposer une estimation du volume d’heure prévisionnel.

BILAN DE L’ÉVALUATION

Le résultat de l’évaluation sera une note ou une lettre, qui nous permettra de déterminer, selon une grille pré-établi, un volume de formation prévisionnel :

Nous pourrons alors vous proposer un parcours de formation adapté, personnalisé et accompagné d’une proposition détaillée et chiffrée.

Nous proposons systématiquement à nos élèves toutes les filières de formation possibles (Apprentissage Anticipé de la Conduite, Conduite Supervisée, B traditionnel, Boite Automatique) et procédons à un conseil personnalisé en tenant compte des capacités et motivations de chacun dans le choix de leur mode d’apprentissage.

A la suite de cette évaluation, une pochette pédagogique contenant les différents documents administratifs, contractuels et informatifs sera remise à la signature du contrat, sans oublier, le cas échéant, les différents supports pédagogiques (livre de code, fiche des vérifications, livret d’apprentissage etc.).

INFORMATION DU PUBLIC

Le procédé de l’évaluation est porté à la connaissance du public par un affichage dans les locaux de l’école de conduite

1.3 Programme de formation B

ÉVALUATION INITIALE

L’évaluation de départ permettra de vous conseiller et de vous proposer un parcours de formation adapté à vos connaissances et capacités.

FORMATION THÉORIQUE

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur.

Cette formation (entraînement au code) pourra être suivie dans les locaux de l’école de conduite en présence d’un enseignant ou via Internet sur la plate forme d’un éditeur professionnel.

La formation théorique porte sur :

  • la vigilance et les attitudes à l’égard des autres usagers de la route
  • les effets de l’alcool, de la drogue et de médicaments sur la conduite
  • l’influence de la fatigue sur la conduite
  • les risques liés aux conditions météorologiques et aux états de la chaussée
  • les usagers vulnérables 
  • les spécificités de certaines catégories de véhicules et les conditions de visibilité de leurs conducteurs
  • les gestes de premiers secours 
  • les précautions à prendre en montant et en quittant son véhicule
  • le transport d’un chargement et de personnes
  • la réglementation relative à l’obligation d’assurance et aux documents administratifs liés à l’usage d’un véhicule

Des cours thématiques seront également dispensés, dans les locaux de l’école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

Les thématiques traitées sont les suivantes :

  • les effets du à la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite
  • l’influence de la fatigue sur la conduite
  • la vitesse
  • le non-port de la ceinture de sécurité
  • la pression sociale et la pression des pairs

FORMATION PRATIQUE

La formation pratique porte sur la conduite d’un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route.

Quatre compétences sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation :

  • Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul
  • Appréhender la route et circuler dans des conditions normales
  • Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers
  • Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

Chaque compétence et sous-compétence sera traitée en abordant les points suivants :

  • Le pourquoiLe formateur explique l’intérêt de la compétence
  • Le comment Accompagnement dans les différentes étapes nécessaires à l’acquisition de la compétence
  • Les risques Le moniteur vous apprends à évaluation le niveau de risque acceptable
  • Les influences de l’entourage et du mode de vieAvec l’aide du formateur, vous apprendrez à reconnaître ce qui peut influencer votre conduite
  • Les pressions exercées par la sociétéLe formateur vous aidera à identifier les pressions sociétales qui peuvent parasiter vos choix et comportements
  • L’auto-évaluationVous ferez le point sur ce que vous venez d’apprendre

SUIVI PÉDAGOGIQUE ET BILAN DE COMPÉTENCES

La formation s’articule autour du résultat de l’évaluation initiale de chaque apprenant. Ses résultats font l’objet d’un traitement statistique et sont mis à disposition du public ainsi que des services de l’éducation routière.

Chaque élève se voit désigner un «formateur référent», dont le nom figure sur la fiche de suivi et sur les différents document. Le référent assure le suivi de l’intégralité de la progression pédagogique et de ses différents

moments d’évaluation. Il se tient à la disposition de l’élève, des tuteurs ou mandataires pour entendre

leurs questions et apporter les solutions à leurs éventuels problèmes , mais également pour les informer sur l’avancement de la formation de l’élève.

Des bilans de compétences permettront de contrôler l’acquisition des compétences requises au regard des

critères prévus au REMC, et des exigences de l’examen de conduite.

Le résultat de ce bilan donne lieu à un compte rendu oral et écrit consultable au prescripteur, bénéficiaire et tuteur.

En cas de réussite, l’élève sera présenté à l’examen pratique du permis de conduire.

En cas d’insuffisance, le compte rendu comportera une proposition de complément de formation indiquant les objectifs à atteindre ainsi que le volume de formation recommandé.

Un nouveau bilan sera effectué, à l’issue de ce volume d’heures, afin de constater la progression de l’apprenant et d’envisager ou non une présentation à l’examen pratique.

1.4 Horaire des cours théoriques

COURS THEMATIQUES

Les cours théoriques portant sur des thématiques spécifiques sont programmés le :

Vendredi : de 09h à 12h

Les thèmes abordés :

  • les effets du à la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite
  • l’influence de la fatigue sur la conduite
  • la vitesse
  • le non-port de la ceinture de sécurité
  • la pression sociale et la pression des pairs

1.5 Rendez-vous post permis

Le risque d’être tué pour un automobiliste novice, rapporté au nombre de kilomètres parcourus, est le triple de celui d’un conducteur expérimenté. Fort de ce constat, la formation Post Permis tend à répondre à la problématique de l’accidentalité, particulièrement élevé, des jeunes conducteurs. Elle vise à engager un processus de réflexion sur les comportements et la perception des risques en vue de la réduction de l’accidentalité.

La formation Post Permis s’adresse donc aux Jeunes Conducteurs qui ont obtenu le permis de conduire depuis moins d’un an. Elle n’est pas obligatoire mais fortement conseillée afin de compléter sa formation en tant que conducteur novice après quelques mois d’expérience sur la route.

Objectifs

Ce stage s’inscrit dans une démarche préventive qui vise à réduire le risque d’accident. Les stagiaires sont amenés à échanger sur leur début d’expérience de la conduite. L’enseignant veille à renforcer la formation initiale par une approche de thèmes comme les limites de ses aptitudes, les différences perceptives, la notion de risque et de responsabilité.

Pré-requis

être titulaire de la catégorie B du permis de conduire depuis moins d’un an

N’avoir commis, au cours de cette période, aucune infraction ayant donné lieu à un retrait de points ou ayant entraîné une mesure de restriction ou de suspension du droit de conduire ;

Avoir suivi une formation complémentaire dont les modalités seront précisées par décret en Conseil d’État.

Déroulement du stage

Le stage s’effectue sur une journée complète (durée 7 heures) avec un minimum de 5 participants.

La formation comprend une phase d’évaluation de la conduite et une phase d’animation en salle.

1ère phase : l’animateur est accompagné au maximum de trois élèves. Chacun des trois participants conduit à tour de rôle avec le formateur et une première évaluation est faite.

2ème phase : les stagiaires sont invités à échanger sur des cas concrets centrés sur les thèmes de la vitesse, de l’alcool, de la fatigue et de la vigilance afin de les sensibiliser aux dangers de la route et aux situations à risques.

Avantages

La diminution de la période probatoire qui passe à 2 ans au lieu de 3 ans

Augmentation du nombre de point, 3 points au lieu de 2

2.2 Les enjeux de la formation automobile

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une grande majorité des jeunes. Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route, un nouveau programme de formation a été mis en place pour renforcer l’éducation la formation.

L’objectif général étant d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoirs, savoir-faire, savoir-être et savoir-devenir.

LE PROGRAMME DE FORMATION

Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

Ce qui est appris en formation doit, bien entendu, progresser et évoluer après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de l’apprentissage.

Au travers de ce programme, sont expliquées les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques.

Des cours théoriques et pratiques permettront d’atteindre les objectifs définis. Le formateur sera présent pour guider et conseiller le candidat, mais également pour mettre en place des tests de connaissances et de capacités.

LES ÉVALUATIONS

Afin de disposer de repères, 4 grilles de progression accompagnent l’élève dans l’acquisition des compétences.

Les compétences détaillent les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l’élève conducteur au fur et à mesure de son évolution.

Pour chacun des 30 objectifs de votre programme, des évaluations mises en place par le formateur, qui précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il sera ainsi possible à l’apprenti de mesurer sa réussite ou d’apprécier les éléments à faire progresser.

De même, pour chacun des objectifs, qui impliquent la conscience de ses capacités, de ses motivations et de ses limites, des auto-évaluations sont à la disposition du candidat sur chacune des quatre grilles.

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, le candidat pourra alors être présenté aux épreuves du permis de conduire.

LE LIVRET D’APPRENTISSAGE

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante. Le livret d’apprentissage permet de guider l’apprenti dans sa progression avec l’aide du formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière.

Il est, avec la demande de permis de conduire (CERFA 02), le document indispensable et obligatoire lors des cours théoriques et pratiques.

Dans ce livret, se trouvent :

  • les documents obligatoires concernant les différents cursus de formation (traditionnelle, AAC ou conduite supervisée)
  • les compétences à maîtriser et à valider lors de la formation

Ce livret guide l’apprenti et lui permet de savoir « où il en est » mais aussi et surtout « où il va », ce qui lui permettra de devenir progressivement autonome et compétent.

L’EXAMEN DU PERMIS DE CONDUIRE

Une fois les compétences validées, l’apprenti est présenté à l’examen du permis de conduire.

Il sera pris en charge par un formateur qui l’accompagnera au centre d’examen 30 minutes avant le début de l’épreuve.

Les candidats sont évalués par un expert l’IPCSR : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

L’épreuve étant individuelle, chaque candidat se présentera, dans l’ordre prédéfini, à l’expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière, qui lui précisera ce qu’il aura à faire :

  • réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier 
  • suivre un itinéraire ou se rendre vers une destination préalablement établie, en se guidant de
    manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes 
  • réaliser deux manœuvres différentes, dont une au moins en marche arrière 
  • procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours
  • appliquer les règles du code de la route et les prescription relatives aux jeunes conducteurs
  • adopter une conduite économie en carburant et limitant les rejets de gaz à effet de serre 
  • faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables

Après vérification de son identité, l’épreuve débutera par l’installation au poste de conduite et se poursuivra durant près de 25 minutes, jusqu’au retour au point de départ initiale.

L’élève devra être poli, respectueux et courtois envers l’expert, ce quelque soit le déroulement de l’épreuve. Il devra également adopter un comportement et un langage appropriés.

L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.
Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises
pour une conduite en sécurité.

L’expert s’attache à valoriser les acquis comportementaux plutôt que les faiblesses. Il réalise ainsi un
inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée.

Un échange entre l’expert et le candidat peut s’instaurer au cours de l’épreuve.
À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille
d’évaluation.

L’évaluation sera positive si la note obtenu lors de ce bilan est supérieure ou égale à 20 points sans avoir commis d’erreur éliminatoire. Il sera donc négatif si la note obtenue est inférieure à 20 points ou si l’élève a commis une ou plusieurs fautes éliminatoires.

Le formateur, présent le jour de l’évaluation, pourra expliquer à l’élève les différentes notes obtenues et les commentaires de l’expert, ce qui permet en cas d’échec de savoir quels sont les points à travailler et à améliorer.

Déroulement :

  • la vérification de la recevabilité des documents d’examen ;
  • l’accueil du candidat, la vérification de son identité et s’il a suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite, de son attestation de fin de formation initiale ;
  • la présentation de l’épreuve par l’examinateur ;
  • l’installation au poste de conduite ;
  • les réglages du véhicule nécessaires avant le départ et réalisés par le candidat ;
  • une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes ;
  • la réalisation d’un test de la vue ;
  • la réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière (un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière) ;
  • des questions portant notamment sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ;
  • la mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation ;
  • l’établissement du certificat d’examen du permis de conduire CEPC

2.3 Règlement intérieur Icar Permis

Ce règlement a pour objectif de définir les règles relatives à l’hygiène, à la sécurité, à la tenu des cours de code et de conduite ainsi qu’au bon fonctionnement de l’établissement.

L’Élève est tenu de se conformer à toutes les prescriptions du présent règlement intérieur ainsi qu’aux consignes portées à sa connaissance par notes de service. Ce règlement est applicable par l’ensemble des élèves.

ARTICLE 1 : HYGIÈNE

Il est interdit de fumer ou de vapoter dans l’enceinte de l’auto-école.

Il est interdit d’apporter et consommer tout type d’aliment ou de boisson dans les locaux, hormis ceux mis à disposition par l’auto-école. Toute personne surprise à consommer de la nourriture ou de la boisson pourra être exclu des locaux.

Les élèves sont tenus de respecter et de garder en parfait état de propreté les sanitaires ainsi que tous les espaces de l’auto-école.

Il est interdit de passer des appels téléphoniques dans l’enceinte de l’auto-école.

ARTICLE 2 : RÈGLES DE SÉCURITÉ

En cas d’incendie chacun doit prendre connaissance des consignes de sécurité et d’évacuation qui sont affichées, respecter strictement ces consignes et obéir aux instructions d’évacuation qui leur seront données par le personnel Icar Permis.

Il est interdit de brancher, sans autorisation, quelque appareil que ce soit sur les prises électriques de l’établissement. Il est également interdit d’enlever ou de neutraliser des dispositifs de sécurité existants.

ARTICLE 3 : ACCÈS AUX LOCAUX

L’auto-école est ouverte du mardi au jeudi de 16H à 19H, le vendredi de 10H à 12H puis de 14H à 19H et le samedi de 10H à 12H. Les candidats ne sont pas autorisés à pénétrer dans les locaux en dehors de ces horaires.

ARTICLE 4 : SÉANCES DE CODE

Les séances de code d’une durée d’environ 50 minutes, comprenant les tests et la correction, se déroulent :

Du mardi au vendredi de 16H à 19H et le samedi de 10H à 12H.

Les élèves doivent se présenter 5 minutes au plus tard avant le début de la séance de code afin de ne pas retarder celle-ci. De plus, seuls les élèves inscrits à l’auto-école Icar Permis sont autorisés à accéder à la salle de code.

Aucun élève ne sera admis en salle de code après le démarrage de la séance et aucune sortie n’est autorisée avant la fin de la séance de code afin de ne pas perturber celle-ci.

Afin de suivre les tests de code, chaque élève devra se munir de son smartphone. En effet celui-ci sera utilisé comme boîtier de réponse et permettra l’enregistrement de vos résultats et le suivi de votre progression. En cas de besoin, l’auto-école Icar Permis pourra en mettre un à disposition de l’élève pour la durée de la séance de code. Il est toutefois interdit de téléphoner dans la salle de code, y compris entre 2 séances de test.

ARTICLE 4 : COURS THEORIQUES

L’auto-école Icar Permis organise des cours théoriques hebdomadaire portant sur différents thèmes relatifs à la sécurité routière. Ces cours se tiendront le vendredi de 10H à 12H.

Les thèmes abordés sont :

  • Les effets de la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite
  • l’influence de la fatigue sur la conduite
  • les risques liés aux conditions météorologiques aux états de la chaussée
  • les usagers vulnérables
  • la pression sociale et la pression des pairs

ARTICLE 5 : COURS PRATIQUES

Les élèves doivent avoir une hygiène, une tenue et un comportement correct et adapté à l’apprentissage de la conduite (pas de chaussure ne tenant pas le pied ou à forts talons).
Les élèves sont tenus : de ne pas fumer dans les véhicules écoles, ni de consommer ou d’avoir consommé toute boisson ou produit pouvant nuire à la conduite d’un véhicule (alcool, drogue, médicaments…)
L’usage des téléphones portables ou de lecteur mp3 est interdit pendant les heures de formation.

Évaluation de départ

Une évaluation de départ doit avoir lieu préalablement à la formation. Il s’agit d’évaluer le volume d’heures prévisionnel nécessaire à la formation, en fonction de vos aptitudes. Le nombre d’heures de conduite ne pourra pas être inférieur à 20h. Il s’agit d’un minimum réglementaire. 

L’évaluation de départ sera réalisée, selon votre choix, sur tablette numérique dans les locaux avec une formateur ou en voiture avec un moniteur.

Livret d’apprentissage

Le livret d’apprentissage est obligatoire à chaque cours de conduite. Il est l’outil pédagogique et le référentiel de l’Élève.

En version numérique, il sera complété par le formateur à chacune de vos leçons de conduite. Il est disponible en ligne sur votre espace élève, vous devrez régulièrement le consulter afin de suivre votre progression.

Réservation et annulation

La réservation des leçons de conduite se fera directement en ligne sur votre espace élève. Depuis cet espace vous avez la possibilité d’y modifier ou d’annuler vos réservations.

En cas de difficulté l’empêchant de se rendre à un cours de conduite, l’élève peut librement annuler, sur son espace élève, au minimum quarante-huit heures ouvrées à l’avance la leçon de conduite programmée. Toute leçon non décommandée dans ce délais, sera considérée comme due sauf cas de force majeure dûment justifiée (en cas de maladie, un certificat médical vous sera demandé).

En cas de force majeur, de cas fortuit ou pour des raisons de sécurité, Icar Permis se réserve le droit de modifier le planning de l’élève et de l’en informé dans des délais raisonnable.

Leçon de conduite

Les cours de conduite ont une durée d’une heure minimum. Cette heure de conduite commencera par un briefing, 5 minutes de discussion sur la leçon précédente et la mise en place de l’objectif à travailler. Elle se terminera par le bilan de fin de leçon et la validation de l’objectif, sans oublier les explications et réorientation de l’objectif durant la leçon. Pour cela Il faut compter entre 10 et 15 minutes. Le temps de conduite effectif sera donc entre 45 et 50 minutes.

En cas de retard, l’élève s’engage à prévenir au plus vite l’auto-école Icar Permis. Le temps ainsi perdu ne pourra être rattrapé.

En cas de d’absence, le moniteur Icar Permis contactera l’élève. En cas de non-réponse ou de retard supérieur à 15 minutes, il sera autorisé à repartir au bureau Icar Permis et la leçon sera donc perdu et comptabilisée.

ARTICLE 6 : UTILISATION DU MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE

L’usage du matériel mis à disposition doit se faire uniquement dans les locaux d’Icar Permis. Il est exclusivement réservé à l’activité de formation, il ne peut en aucun cas être employé à d’autre fins.

Il est interdit de manipuler le matériel de diffusion et de déranger la disposition de la salle.

Enfin, l’élève s’engage à manipuler correctement le matériel mis à sa disposition, à le conserver en bon état de fonctionnement et à informé Icar Permis, dans les plus brefs délais, de tout dysfonctionnement ou d’anomalie détectée.

ARTICLE 7 : ASSIDUITÉ

L’élève s’engage à respecter les horaires de formation fixés par l’auto-école, de communiquer au plus tôt toute absence ou retard inévitable. De suivre avec régularité et assiduité les formations théoriques et pratiques.

Icar Permis peut être amené à communiquer à un tiers les suivis de formation de l’élève (financeur, parent, représentant légale…).

ARTICLE 8 : COMPORTEMENT

Tout manque de respect envers les enseignants ou l’administration, dégradation de matériel ou tentative de fraude, entraînera le renvoi immédiat sans remboursement.
Constituent notamment des infractions au présent règlement, sans que cette liste soit exhaustive, les faits suivants :
– Introduire dans les locaux des personnes étrangères sans autorisation
– Entrer dans les locaux en état d’ivresse ou y introduire des boissons alcoolisées ou toutes formes de drogues
– Vol au détriment l’auto-école Icar Permis ou d’un autre Élève
– Les injures et voies de fait
– La dégradation du matériel, des locaux ou de l’environnement l’auto-école Icar Permis ou s’y rattachant

ARTICLE 9 : SANCTIONS DISCIPLINAIRES

Les élèves attestent avoir connaissance des consignes de sécurité. Ils s’engagent à les respecter.
Tout manquement de l’élève à l’une de ces dispositions pourra, en fonction de sa nature et de sa gravité, faire l’objet d’une des sanctions suivantes :
– Avertissement oral
– Suspension provisoire
– Exclusion définitive de l’établissement.

En cas de manquement l’élève sera convoqué. Les faits reprochés lui seront expliqués et ses explications recueillis. La sanction lui sera alors indiquée en fonction des dispositions prévues par le présent règlement.

DISPOSITION GÉNÉRALE

L’établissement ne serait être tenu pour responsable du retard du candidat dans la remise des documents nécessaires à la constitution de son dossier, ni du délais de traitement de celui-ci par les services préfectoraux.

Dès que le dossier est complet, l’établissement s’engage à demander son enregistrement dans les meilleurs délais.
En raison du mode d’affectation et de répartition des places aux épreuves d’examen du permis de conduire et des aléas afférant à tout examen, Icar Permis ne peut en aucun cas être déclaré responsable des délais, retards, annulations et reports des examens résultant d’intempéries, de maladie, d’accident, de grève ou de décision de l’autorité administrative compétente.
Tout candidat désirant se présenter à un examen, malgré le refus du personnel enseignant pour un niveau estimé trop faible, se verra présenter à l’épreuve en question après signature d’une décharge et restitution du dossier en cas d’échec.

3.1 Parcours de formation

Le parcours de formation proposé permettra de faire progresser l’élève dans sa formation pour l’amener en situation de réussite aux examens du permis de conduire.
Au travers de la signature du contrat, Le candidat s’engage à suivre ce parcours de formation :


PARCOURS THÉORIQUE
La formation théorique, tests de code et cours thématiques, pourra être suivi dans les locaux de l’auto-école Icar Permis avec un enseignant diplômé mais également via Internet.
Les cours thématiques se déroulent collectivement à l’auto-école. Ils sont dispensés en présentiel par un enseignant de la conduite titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

Les thèmes abordés :

  • les effets du à la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite
  • l’influence de la fatigue sur la conduite
  • la vitesse
  • le non-port de la ceinture de sécurité
  • la pression sociale et la pression des pairs

L’élève s’engage à suivre, à son rythme, ces cinq cours selon les horaires proposés.

PARCOURS PRATIQUE
Pour que l’apprentissage de la conduite et de la sécurité routière prenne tout son sens, les situations de conduite seront variées. Pendant la phase pratique, l’élève sera amené à circuler :

  • en agglomération
  • en rase campagne
  • sur autoroute
  • de nuit (pour les leçons prises en hiver)
  • lors de voyage école


Des voyages école seront organisés chaque mois. Ils permettent de partir en groupe de trois élèves qui conduisent à tour de rôle sur une demi-journée ou une journée et ainsi diversifier d’avantage les parcours de formations.
Avant de partir, les élèves préparent au préalable l’itinéraire : lecture de carte, utilisation du GPS, du régulateur de vitesse etc.
Observation, écoute pédagogique, réflexion et analyse de la conduite d’autres élèves seront autant d’aptitude développés

5.1 Conduite accompagnée AAC

LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE

PRESENTATION

Dès 15 ans vous pouvez apprendre à conduire un véhicule grâce à la conduite accompagnée (AAC). Après avoir obtenu votre code et effectué les 20 heures de conduite obligatoires, partez sur la route avec votre accompagnateur pour parfaire votre formation. 

D’une durée de 1 an, l’AAC vous permettra de parcourir au minimum 3000 km et d’acquérir toute l’expérience nécessaire dans le but de passer l’examen de conduite en toute sérénité, dès vos 17 ans et demi !

AVANTAGES

Outre l’apport non négligeable d’expérience pour l’élève suivant la formation AAC, la conduite accompagnée comporte son lot d’avantages :

  • Taux de réussite à l’examen du permis plus élevé que les formations classiques
  • Période probatoire de 2 ans contre 3 ans pour les formations classiques
  • Assurance de la voiture plus faible durant la période probatoire

FORMATION INITIALE

Avant de pouvoir bénéficier de la conduite accompagnée, le candidat doit tout d’abord passer par une phase de formation initiale auprès de l’auto-école. Celle-ci comprend en principe l’examen du Code mais cette obtention n’est pas nécessaire lorsque l’élève détient une catégorie de permis de conduire depuis cinq ans au plus. La formation initiale comprend également 20 heures de conduite effective sur la voie publique avec un moniteur.

A l’issue de cette période, l’auto-école délivre à l’élève une attestation de fin de formation initiale. Un exemplaire de celle-ci doit alors être transmis à la société d’assurance.

DÉROULEMENT DE LA FORMATION

Un rendez-vous préalable d’une durée minimum de deux heures est fixé au candidat par l’auto-école. Il se déroule en présence d’au moins un accompagnateur et d’un moniteur.

Après ce premier rendez-vous, la période de conduite accompagnée doit durer au moins une année. Le candidat doit avoir parcouru au moins 3000 km en présence du ou des accompagnateurs mentionnés initialement. Le logo « conduite accompagnée » doit figurer à l’arrière du véhicule et le livret d’apprentissage délivré par l’auto-école doit y être conservé pour être présenté aux forces de l’ordre en cas de contrôle.

L’élève est libre de conduire où il le souhaite en France. En revanche, la circulation en conduite accompagnée à l’étranger est interdite.

Au cours de la période de conduite accompagnée, le candidat doit également participer à au moins deux rendez-vous pédagogiques d’une durée de trois heures chacun :

  • le premier a lieu entre 4 et 6 mois après la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale ;
  • le second a lieu après que 3000 km ont été parcourus.

Une fois cette procédure accomplie et lorsque l’élève a atteint l’âge minimal de 17 ans et demi, l’auto-école peut alors le présenter à l’examen pratique.

RÉUSSITE A L’EXAMEN

Le déroulement de l’examen du permis est le même qu’en cas de formation classique. Cependant, après la réussite à l’examen, la période probatoire du permis est ici réduite de 3 ans à 2 ans. La surprime conducteur novice à verser à l’assureur est également réduite par rapport à la formule traditionnelle. Pendant les deux ans de permis probatoire, le jeune conducteur est tenu d’apposer le signe « A » à l’arrière de son véhicule. A défaut, il s’expose à une contravention.

Financement de la formation

LES MODES DE FINANCEMENT

Financez le permis de conduire à votre rythme grâce à nos facilités de paiement et autres dispositifs.

  • Règlement de 2 à 6 fois sans frais
  • Le permis à 1 Euro par jour
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)

RÈGLEMENT DE 2 À 6 FOIS
Les règlement se feront par chèque, espèce ou en carte bleue.
Le 1er versement s’effectue à l’inscription, le second une fois l’examen du code réussi. 

LE PERMIS À 1€ PAR JOUR

Le « permis à un euro par jour » s’adresse aux jeunes de 15 à 25 ans.  Il permet de financer le coût de la formation à la conduite par un prêt à taux 0. 
Une fois accordé, le montant du prêt est versé directement à l’école de conduite. Vous remboursez alors 30€ par mois, sur une période de 40 mois maximum, directement à l’établissement prêteur.

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)
Le permis désormais éligible au CPF

Les candidats au permis B peuvent mobiliser les heures inscrites sur le compte personnel de formation (CPF) pour financer tout ou partie des coûts liés au passage du Code ou aux leçons de conduite. Cette mesure vise à faciliter l’accès à l’emploi aux jeunes et aux personnes en difficulté.

Garantie financière

Icar Permis a souscrit à un dispositif de garantie financière, renouvelé annuellement, couvrant l’ensemble des élèves et des formations préparant aux différentes catégories du permis de conduire de l’établissement. Cette assurance permet le remboursement des prestations non-effectuées par les candidats en cas de défaillance de l’auto-école.

Contrats

Icar Permis s’engage à soumettre à l’élève une proposition détaillée et chiffrée de la formation proposée, faisant apparaître le contenu de l’offre sur la base de l’évaluation, réalisée préalablement, et les coûts unitaires de chaque prestation complémentaire en cas de nécessité de dépassement de cette offre.

Réclamation client

Par l’adhésion à ce label qualité Icar Permis s’engage plus que jamais à dispenser un enseignement de qualité.